Rénovation et aménagement de combles, Genève - Création d'appartements dans les combles

Situation

Rue Benjamin-Franklin 3, Genève

Maître d'ouvrage

Société Coopérative d'Habitation FOMHAB

Partenaires

COGERIM - Genève

Date

mai 2018

Programme

Création de 2 appartements de 5 pièces dans les anciens combles froids et terrasses privées accessibles.

Information

Habitation, Patrimonial

Publications

Benjamin-Franklin 3 - aménagement des combles et création de terrasses

Aménagement de combles et création d’une terrasse

3, rue Benjamin-Franklin – GE

La démolition des fortifications marque un tournant majeur pour l’histoire urbaine de Genève. Initiés au milieu du 19esiècle, ces travaux colossaux à la planification parfois hasardeuse touchent tous les quartiers, transforment les faubourgs et dévorent les grands domaines campagnards pendant des décennies. D'une façon générale, le haut de la rive droite tire profit d’une urbanisation plus tardive. Parfaitement réussie, l’opération menée à la fin des années 1920 dans le triangle formé par les rues de Lyon, Voltaire et Benjamin-Franklin affiche en effet une remarquable homogénéité, malgré le concours de huit architectes différents et un terrain à la morphologie complexe. Le vocabulaire dévoile un classicisme délicat, où alterne la présence d’éléments Heimatstil et quelques motifs Art Déco.

Réalisé par Jean Camoletti en 1927, l’immeuble concerné s’inscrit pleinement dans cette dynamique, avec une axialité marquée et une composition stricte dissimulée sous une mise en œuvre faussement rugueuse. Géré par Cogerim Société Coopérative de Gérance Immobilière pour le compte de la Société coopérative d'habitation Fomhab (l’une des plus anciennes du canton), il se voit désormais revalorisé grâce à un projet aux ambitions simples et claires, dans le respect de la vision de la Coopérative : construire des logements de qualité afin de les mettre à disposition de ses sociétaires, à des conditions avantageuses. 

L’aménagement des combles, la création d’une terrasse en toiture et les mises aux normes diverses induisent des interventions mesurées, propres à maintenir les singularités de ce bâtiment historique. Le relevé détaillé a permis de cerner l’ADN du lieu et de distinguer la substance ancienne des modifications effectuées au fil du temps. Dans le maintien exact du volume existant, à la place d’anciens galetas, d’une buanderie et d’un logement de deux pièces, les nouveaux appartements proposent trois chambres habitables et un grand espace commun pour le séjour et la cuisine. Accessibles par un ascenseur prolongé jusqu’au dernier palier, ces deux unités de logement de cinq pièces sont traversantes, avec des zones jour et nuit distribuées de part et d’autre d’un hall central et d’un bloc sanitaire (WC séparé et salle de bain). Les nouvelles prises de jour s’inscrivent dans la toiture à la Mansart, dans l'alignement des fenêtres situées aux étages courants. 

Cerise sur le gâteau, la terrasse occupe toute la toiture de l’immeuble. Elle se divise en deux, au bénéfice exclusif des nouveaux appartements et accessible depuis chacun des séjours par une grande verrière automatisée. Le dispositif est soigné, sans élément émergeant, avec des garde-corps posés en retrait du nu de façade, volontairement imperceptibles depuis la rue. La vue qui s’y dégage est impressionnante, ouverte sur la Vieille-Ville, le jet d’eau et les montagnes.

L’aménagement de la buanderie au sous-sol fait partie de ces travaux qui améliorent l’usage courant et rendent l’exécution générale conforme aux normes SIA ou aux directives cantonales et communales. Un assainissement discret et bienvenu qui participe de l’indéniable hausse qualitative apportée par ce projet audacieux et parfaitement maîtrisé.

Texte : B. R.

Photos : Dyod.com

Avril 2018

Réalisation d'un immeuble de logements HPE
Création d’une piscine à débordement et d’un pool house avec cuisine extérieure